top of page

14 € / 218 pages

13,5 x 18,5 cm

978-2-36367-067-0

Frédérique Leichter-Flack

Le Laboratoire des cas de conscience

A-t-on le droit de sacrifier une vie pour en sauver plusieurs autres ?


Jusqu’où doit-on se montrer solidaire envers quelqu’un qui ne nous est rien ? Comment rendre justice quand il y a mort d’homme, mais ni responsables, ni coupables assignables ? Est-il juste de mourir pour ses idées ?

Des questions de justice sociale jusqu’aux nouveaux enjeux de la bioéthique ou du droit international, le débat moral s’invite sur tous les terrains. Mais la théorie de la justice ne peut pas tout : un scrupule, un souvenir, un doute, peuvent submerger ou brouiller la réflexion. Parce qu’elle prend en charge cette part des émotions et de l’imagination, la littérature offre de brillantes et nouvelles ressources pour nous aider à répondre à la question -récurrente : qu’est-il juste de faire ?

Forte de son expérience auprès d’étudiants et de futurs décideurs, Frédérique Leichter-Flack nous propose de réflé-chir, avec Kafka ou Gogol, Camus ou Melville, Dostoïevski ou Hugo, aux questions primordiales -d’aujourd’hui. La littérature est le laboratoire des cas de conscience.

À propos de l'auteur

Ancienne élève de l’ENS et agrégée de lettres, Frédérique Leichter-Flack est maître de conférences à l’Université Paris Ouest-Nanterre et à Sciences-Po Paris, où elle enseigne la littérature, l’éthique et l’histoire des idées.

bottom of page